Le Big Data, une opportunité technologique pertinente pour la construction

Instructif, le volume quantitatif de données numériques collectées et analysées chaque jour grâce à l’outil technologique qu’est le Big Data offre à ses utilisateurs professionnels de multiples optimisations de la connaissance et satisfaction de leur clientèle, tout en mettant en exergue diverses solutions d’amélioration de leurs process. Dans le secteur de la construction, les mégadonnées permettent d’étudier les différentes tendances, de parfois les anticiper, et renvoie à la perspective de développer et bonifier ses résultats, et donc ses marges, au cours des projets futurs.

Présent dans nos vies modernes quotidiennes depuis 2012, le concept technologique du Big Data repose sur l’accumulation massive de données et la capacité innovante à les instrumentaliser à travers un circuit opportun d’exploitation : collecte des datas, enregistrement de celles-ci, stockage, analyse et décryptage, utilisation intelligente et fonctionnelle.

Ces mégadonnées sont générées numériquement en un temps record depuis de multiples sources d’informations (capteurs, messages transmis, vidéos publiées, questionnaires et sondages, commentaires et avis, rapports et documents, indicateurs divers tels que les climatiques, géographiques, démographiques ou sociétaux, signaux GPS, ou encore transactions virtuelles, …). La quantité faramineuse de datas empêchait jusqu’alors les outils classiques de les étudier. En effet, selon les plus récentes statistiques référencées, le monde que nous connaissons produirait par jour pas moins de 2,5 trillions d’octets de données.

Aujourd’hui employé dans tous les secteurs d’activité, le Big Data répond à des objectifs stratégiques et opérationnels importants : meilleure compréhension des attentes de la clientèle en vue de davantage de recentrement et de personnalisation, augmentation de la satisfaction, développement efficace des procédés, optimisation de la performance, solidification ou diversification d’un business model, amélioration de la croissance…

Les usages du Big Data dans le secteur de la construction

Ainsi, pour le cas concret du secteur du BTP, le Big Data peut avant tout aider les entreprises à se distinguer concurrentiellement, en affinant leur modèle de construction après collecte et analyse de diverses données : mesures clés sur la qualité et la performance, informations sur les risques de sécurité, recensement des défauts, réserves et anomalies, typologie des problèmes rencontrés, indicateurs de respect des normes opérationnelles, identification des écarts positifs ou négatifs, … . Le but formel étant de détenir une vision globale de sa structure en vue de concevoir un archétype de transformation positive qui se démarque en gagnant en efficacité, en prédictibilité, et en réduisant les temps de production. Un modèle reposant sur des fonctions remises en cause et renouvelées, qui adopte les meilleures pratiques émergentes et innovantes, et déploie sa force de frappe sur tous les programmes auxquels la société peut participer, qu’importe la nature, l’envergure et la localisation d’un projet.

Les mégadonnées offrent également la faculté de gérer plus efficacement son personnel en fonction des aptitudes de chacun et des nécessités/exigences logistiques. « De combien de personnes avez-vous besoin demain et avec quelles compétences ? Qui a le meilleur bilan en matière de sécurité ? Pourquoi ? L’analyse des données de terrain peut répondre à ces questions et à bien d’autres, vous permettant de concevoir des stratégies de recrutement et de formation professionnelles », explique Finalcad, spécialiste des applications et logiciels de suivi de chantier.

Le Big Data peut enfin servir à compléter et parfaire les différents services proposés aux clients (visualisation de l’avancement du programme en temps réel) tout en conférant la possibilité enrichissante d’en créer de nouveaux (valorisation de la gestion, exploitation et maintenance d’un ouvrage grâce à une connaissance numérique approfondie).